NWN 2

Projet Nwn 2
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Quelques sous races.

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Master Flooder
avatar

Nombre de messages : 650
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: Quelques sous races.   Jeu 2 Fév - 15:44

Aasimar (pas si ao que ca en fait en rp, sauf pour le dieu -_-)

Les Aasimars portent en eux l'héritage d'une entité céleste ou même d'une divinité et font preuve d'un potentiel énorme à faire le Bien de par le monde… Mais cet héritage a aussi le malheur de marquer leur différence, ce qui les mène souvent à la persécution, la dérision ou l'exil lorsque leurs communautés d’origine se montrent superstitieuses ou quelque peu arriérées. Il est même arrivé que des Aasimars soient devenus amers devant tant d'adversité, au point de finir par servir le Mal.
Les Aasimars sont les descendants d'Humains et d'un Exterieur d'alignement bon, comme un Céleste véritable, une créature céleste, un Coualt, un Lillend ou encore un serviteur puissant ou l'avatar d'une divinité bonne !
Bien entendu, certaines de ces créatures doivent recourir à la magie pour endosser un aspect qui permette de procréer avec un Humain…
Bien que l'on sache qu'il existe des Elfes, des Nains, des Gnomes et des Halfelins ayant un ancêtre Exterieur au service du Bien, ces croisements ne sont pas reconnus comme de véritable Aasimars.

Personnalité. Les Aasimars sont bien conscients de leur spécificité, même lorsqu'ils ne savent pas vraiment quel peut être leur héritage. De nombreux Aasimars, dont la lignée est restée longtemps endormie, n'imaginent même pas quel genre de créature a pu être à l'origine de cette descendance. Deux Aasimars, issus de la même lignée, présentent souvent les mêmes traits distinctifs.
Les Aasimars ont la même espérance de vie et les mêmes classes d'âges que les Humains.

Description. Les Aasimars ont l'apparence d'Humain, si ce n'est pour un trait physique précis, lié à leur ancêtre commun. Voici quelques exemples de ces traits et des ancêtres auxquels ils correspondent :

- Yeux dorés, cheveux argentés, peau vert émeraude (Planétar)
- Plumes sur les épaules (Archon messager, Avoral, Déva astral, Planétar, Solar)
- Plumes dans les cheveux (Avoral)
- Yeux nacrés et opalescents (Ghaele)
- Voix de stentor (Archon messager, Lillend)
- Yeux topaze lumineux (Solar)
- Peau argentée ou dorée (Solar)
- Écailles irisées, par plaques (Coualt ou Lillend)

aasimar.gif - Auteur : Vinod Rams
Relations avec les autres races. Même si les Aasimars sont presque des Humains, ils se sentent rarement à leur aise dans la société des Humains. Ils ont plutôt tendance à mieux s'entendre avec les autres sangs mêlés (à savoir les Demi-elfes et les Demi-orques) car ils partagent avec les Aasimars, ce passif de quasi-proscrits.
Les Nains, les Elfes, les Gnomes et les Halfelins ne sont ni adoptés, ni évités par les Aasimars, car si ces races n'ont pas historiquement persécuté les planaires, elles n'ont pas non plus la réputation de les accueillir à bras ouverts. Les Génasis, quel que soit leur type, sont bien trop étranges, aux yeux des Aasimars, pour attirer leur sympathie ou stimuler un sentiment de parenté.
Les Tieffelins constituent la race qui recueille le plus de méfiance de la part des Aasimars, car ceux qui sont touchés par la grâce sainte connaissent la portée de son appel et ne peuvent que trop bien deviner la tentation qui s'adresse à ceux qui ont du sang maudit dans les veines...

Alignement. La plupart des Aasimars se méfient de leurs voisins humains. S'il arrive que les parents de certains aient parfaitement assimilé la portée de leur héritage, rien ne peut empêcher les regards indiscrets des autres enfants et adultes, car les humains ont peur de ce qui est différent. Les préjugés mènent la vie dure aux Aasimars ; ce qui est d'autant plus cruel pour ces êtres bienveillants qui n'ont d'autre volonté que d'aider les autres à survivre dans ce monde hostile !
Les Aasimars sont souvent perçus comme distants, alors qu'il s'agit bien souvent d'une attitude préventive, engendrée par de nombreuses années d'incompréhension. Les Aasimars ont sur les véritables célestes un regard mêlé de respect et d'envie. Ceux qui ont de la chance reçoivent, de temps en temps, un conseil ou l'avis de leur ancêtre céleste et demeurent les Aasimars les plus susceptibles de personnifier les vertus célestes telles qu'on les conçoit.
La classe de prédilection des Aasimars étant le paladin, la majorité d'entre eux suit cette voie, au moins un certain temps. La philosophie de la classe de paladin interpelle les cœurs des Aasimars, eux qui sont fondamentalement portés à défendre la Loi et le Bien.
Certains Aasimars, en particuliers ceux qui descendent d'un Extérieur non loyal, se tournent plutôt vers la carrière de prêtre, car ils demeurent naturellement plus avisés et charismatiques que le plupart des humains. Même s'ils ne deviennent pas tous lanceurs de sorts divins, les Aasimars sont attirés par les classes d'inspiration divine, comme le champion divin, car l'appel de la lumière reste, pour eux, très intense…

Territoires. La plupart des Aasimars de Faerûn proviennent des divinités de Mulhorande.
Quand les incarnations mortelles du panthéon mulhorandi vainquirent les Imaskari, elles établirent domicile sur le Plan Matériel et prirent des mortels pour époux et amants. La progéniture demi-céléste issue de ces unions constitua l'aristocratie de ce pays et l'essence divine, diluée après plusieurs mariages avec des Humains de sang pur, finit par engendrer les Aasimars. De nombreux Aasimars quittèrent le pays en quête d'un destin qui ne soit pas lié a leurs grands-parents et les terres qui environnent Mulhorande comptent désormais plus d'Aasimars que n'importe quelle autre région.

Religion. Les Aasimars n'ont pas de divinités qu'ils vénèrent en tant que race, mais individuellement ils vouent souvent une adoration envers celle que sert leur ancêtre surnaturel (ou cette entité elle-même, si l'ancêtre est un dieu). Étant donné que la plupart des Aasimars de Faerûn descendent des puissances mulhorandi, ils sont nombreux à servir ces dieux. Un Aasimars né en dehors des Vieux Empires, ou qui aurait été amené par ses pérégrinations bien loin de ces terres, pourrait tout à fait choisir une divinité tutélaire aux aspirations similaires, qui serait davantage de mise dans son nouveau pays.
De nombreuses divinités mulhorandi sont représentées avec des têtes d'animaux ou sont connues pour être intimement liées à certains animaux ; c'est pourquoi les Aasimars qui descendent de ces puissances divines ou de leurs serviteurs surnaturels présentent souvent une affinité particulière avec l'animal en question et vont même parfois jusqu'à afficher une légère ressemblance avec ce type de créature…

Langue.
Noms.
Aventuriers. L'attraction de la puissance divine est perçue de manière si aiguë par les Aasimars, qu'ils se tournent souvent vers des carrières de prêtre ou de paladin.
Certains Aasimars préfèrent canaliser leur sensibilité d'un autre monde vers l'art de la musique et deviennent des bardes accomplis. D'autres, plus rares encore, vouent un véritable amour pour la nature sauvage de Faerûn et deviennent druides ou rôdeurs.

Particuliarités raciales des Aasimar
# +2 en Sagesse / +2 en Charisme. Les Aasimars sont dotés d’une grande perspicacité et d’un magnétisme très fort.
# Taille moyenne
# VD : 9m
# Résistance à l’acide, au froid et à l’électricité (5)
# Pouvoir magique : 1 fois par jour - Lumière. Ce pouvoir est semblable au sort du même nom, lancé par un ensorceleur du niveau de l’Aasimar.
# Bonus racial de +2 à tous les jets de Perception auditive et de Détection.
# Vision nocturne : portée 18 mètres.
# Extérieur : les Aasimars sont des extérieurs natifs.
# Langues connues d’office : commune, région natale. Langues supplémentaires : au choix (sauf les langages secrets, comme la langue des druides).
# Classe de prédilection : Paladin.
# Ajustement de niveau : +1 : les Aasimars sont plus puissants que les autres races de Faerûn et gagnent donc des niveaux plus lentement.

_________________
Dedicace a toi cher K12 :
http://www.clan-inc.com/swg/kevin.swf


Dernière édition par le Jeu 2 Fév - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Master Flooder
avatar

Nombre de messages : 650
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: Re: Quelques sous races.   Jeu 2 Fév - 15:45

Tieffelin

Les Tieffelins portent la corruption du Mal au plus profond de leur âme, c’est pourquoi on les persécute et on les craint dans presque toutes les contrées de Færûn. Ceux qui présentent des anomalies physiques évidentes sont tués dès la naissance et ceux dont les distinctions physiques sont plus discrètes se font parfois supprimer par leurs propres parents épouvantés. Il arrive cependant, de temps en temps, qu’un Tieffelin naisse de parents qui ne s’émeuvent pas de son apparence et sont prêts à lui offrir une chance, désireux de tirer profit de ses aptitudes ou suffisamment maléfiques pour pouvoir entretenir de telles dispositions. Ce sont ces Tieffelins qui ont le plus de chances d’arriver à l’âge adulte. La plupart des Tieffelins sont d’alignement mauvais, mais certains ont réussi à triompher de l’influence de leur héritage et se font leur propre avis sur le Bien et le Mal.
Les Tieffelins sont des descendants lointains d’Humains et d’Extérieurs maléfiques, tels que des Démons (en général une Marilith ou un Succube), des Diables (comme les Érinyes, les Gélugons ou les Diantrefosses), des Tormantes, des Rakashasas ou même des serviteurs des divinités du Mal (certaines de ces créatures devant bien entendu recourir à la magie pour endosser un aspect qui leur permette de s’accoupler avec des Humains !).
D’autres races, mêlées de fiélons, corrompues de manière similaire ont été obtenues à partir d’Elfes (en particulier, les Fey’ris), d’Orques (comme les Tanarukks) et d’autres races, mais il s’agit de genres distincts qui ne sauraient constituer de véritables Tieffelins !

Personnalité. Les Tieffelins mènent des vies de bannis. Ils sont craints pour le Mal que perpétue leur hérédité et agissent souvent en adéquation avec cette ascendance, mais apprennent à rester à distance de la population et à dissimuler ce qui les rend si différent. Comme presque tous les planaires, ils sont différents de leurs propres parents et ont rarement grandi dans un environnement baigné d’affection. Les Tieffelins sont pleins d’amertume et s’attendent toujours à être rejetés, même par leurs meilleurs amis, ce qui les pousse facilement à mener des vies de criminels, de dépravés et de monstres cruels. Les Tieffelins observent les véritables fiélons et autres Extérieurs maléfiques avec un sentiment mêlé de crainte et d’envie.
Certains d’entre eux rejettent catégoriquement la corruption qui pollue leur sang pour chercher la lumière. Ils sont peu à réussir dans cette entreprise bien longtemps et glissent bien souvent dans la position confortable qui les place à mi-chemin entre le Bien et le Mal. Mais de toutes les créatures qui œuvrent pour le Bien, les Tieffelins d’alignement bon sont probablement ceux qui travaillent le plus durement !

Description. Les Tieffelins ont un aspect d’humains, si ce n’est pour une ou deux distinctions liées à leurs ancêtres peu communs. Voici quelques exemples de ces traits physiques et des ancêtres qui en sont la cause :

- Petites cornes sur la tête (Démon, Diable, Tormante) ;
- Crocs ou dents particulièrement effilées ;
- Langues fourchues (Démon, Diable) ;
- Yeux rouges luisants (Démon, Diable, Tormante) ;
- Yeux de chat (Rakashasa) ;
- Plus ou moins que 5 doigts par mains (Démon, Diable) ;
- Jambes rappelant des pattes de chèvres (Diable) ;
- Sabot a la place des pieds (Diable) ;
- Queue non préhensible (Démon, Diable) ;
- Fourrure ou peau écailleuse ou à l’aspect du cuir (Démon, Diable, Rakashasa) ;
- Peau rouge (Démon, Diable) ;
- Peau bleutée et contusionnée (Tormante) ;
- Absence d’ombre (Démon, Diable) ;
- Absence de reflet dans un miroir (Démon, Diable) ;
- Contact brûlant de la peau* (Démon, Diable) ;
- Odeur de soufre (Démon, Diable) ;
-
Les Tieffelins prennent conscience dès leur plus jeune âge de ce qui les différencie de leur entourage et ressentent rapidement d’étranges envies, désirs et besoins liés à leur hérédité maléfique. Les Tieffelins descendants dans leur ensemble d’une grande variété de créatures, il est difficile de dire si deux d’entre eux sont parents. Ainsi, même s’ils sont issus de lignées démoniaques, il se peut très bien que deux Tieffelins héritiers de Démons semblables, voire du même Démon spécifique, présentent des aspects très différents !
Les Tieffelins ont la même espérance de vie et les mêmes classes d’âges que les Humains.

* (= pas de dégâts occasionnés !).

tieffelin.gif - Auteur : Vinod Rams
Relations avec les autres races. Les Tieffelins traitent la plupart des autres races de la même manière : en les regardant de loin ! Ils sont très lents à accorder leur confiance et ont toujours peur de voir leurs amis se transformer subitement en ennemis. Les Aasimars déclenchent généralement une peur ou un dégoût instinctif chez les Tieffelins, ce qui rend particulièrement délicate toute tentative de collaboration entre ces deux races.
Les Demi-orques constituent le seul peuple que les Tieffelins tolèrent sans problème, car ils restent la seule race de sang mêlé courante qui soit autant tournée en ridicule que les Tieffelins. Ce n’est pas pour autant que les Tieffelins font davantage confiance aux Demi-orques ; ils ont justes plus de chances de les comprendre…

Alignement. Souvent mauvais...
Territoires. Dans la mesure où ils peuvent naître dans des circonstances très variées, la plupart des Tieffelins arrivent à l’âge adulte sans avoir connu le moindre de leurs congénères. Compte tenu de leur héritage disséminé et de leurs tendances maléfiques, les Tieffelins se méfient les uns des autres, même s’ils aimeraient bien, par ailleurs, éprouver un sentiment de parenté toute relative avec l’un des leurs. C’est pourquoi il n’est pas rare de croiser un petit groupe de Tieffelins, d’état d’esprit proche, à la tête de quelque guilde de voleurs. Il arrive parfois qu’un Tieffelin d’alignement bon parte à la recherche des siens dans l’espoir de les sauver des griffes du Mal ou de la persécution, mais pour la plupart d’entre eux, l’égoïsme est tellement de mise qu’une telle idée ne leur a jamais traversé l’esprit.
Thay est un pays particulier en ce qu’il renferme un bon nombre d’esclaves tieffelins. Un nombre inconnu de lignées de fiélons subsistent à Thay, certaines étant oubliées depuis des générations. Quand un véritable Tieffelin émerge d’une lignée en sommeil, la ruée des magiciens rouges qui se battent pour mettre la main sur le rejeton planaire est systématique. Certains magiciens rouges élèvent ces jeunes Tieffelins avec d’autres de leurs semblables, que ce soit pour en faire des espions infiltrés au sein des autres maisons, des assassins à leur solde personnelle ou simplement pour servir d’offrande sacrificielle envers quelque divinité du Mal. Il arrive que ces Tieffelins développent un sentiment de communauté avec leurs compagnons. S’ils ont de la chance, ils pourront échapper à leurs maîtres vicieux et se disperser aux quatre vents pour éviter toute poursuite. Certains de ces esclaves sèment derrière eux le trouble pour mieux s’évanouir dans la nature, d’autres reviennent tuer leur ancien maître et d’autres encore partent pour ne plus jamais se retourner. C’est ainsi que certains Tieffelins disposent de familles très nombreuses, bien qu’ils soient alors en mauvaise posture pour retrouver leurs frères et sœurs d’adoption…

Religion. Les Tieffelins n’ont pas de divinité commune à la race, mais il leur arrive de vénérer des Démons, des Diables ou tout être divin que pouvait servir leur ancêtre lui-même dans le cas où il s’agirait d’une divinité. Les Tieffelins qui sont nés en dehors des Vieux Empires et de Thay, et tous ceux qui sont partis loin de ces contrées, se tournent en général vers des divinités tutélaires priées dans leur nouveau pays, dont la doctrine se rapproche de leur état d’esprit. Les divinités suivantes sont les protectrices les plus courantes des Tieffelins maléfiques, mais elles sont loin d’être les seules.

Beshaba, la " Pucelle de l’Infortune ", a de quoi plaire à de nombreux Tieffelins. Cette vicieuse et superbe déesse a elle-même au cours des âges produit quelques lignées de Tieffelins, dont beaucoup ont les cheveux blancs et se reconnaissent par leurs ramures en lieu et place des cornes habituelles. Les Tieffelins qui vénèrent Beshaba le font parce qu’ils estiment que c’est par manque de chance qu’ils sont tels qu’ils sont et cherchent à léguer cette infortune à d’autres.

Bien que Cyric n’ait pas engendré de lignées tieffelines depuis son apothéose, les assassins et les illusionnistes tieffelins révèrent souvent le " Prince des Mensonges ", tout comme ceux dont l’hérédité les conduit à se réjouir des situations conflictuelles et violentes.

Gargauth, le dieu de la corruption, de la trahison et de la cruauté, est connu pour s’être souvent déguisé en inconnu avenant et prévenant, pour se lier avec une brave femme en difficulté et l’abandonner ensuite juste avant qu’elle ne donne naissance à leur enfant au sang mêlé. Ces enfants du Mal ont imité les pratiques de leur père et la lignée de Gargauth a désormais de nombreux représentants à travers Faerûn. Il est vénéré par les Tieffelins qui cherchent à anéantir un rival maudit (comme un temple d’alignement bon qui aurait capturé les planaires encore jeunes) et par ceux qui cherchent à acquérir le pouvoir au plus vite.

Étant donné que de nombreux Tieffelins se tournent vers l’art du roublard, ils sont nombreux à reconnaître Mask comme leur divinité tutélaire. On ne connaît qu’une lignée tieffeline maskarite, issue de Thesk et connue pour ne jamais se réfléchir dans les miroirs, mais la nature ultra secrète de Mask peut laisser penser qu’il pourrait en exister à peu près partout. Mask est vénéré par les Tieffelins voleurs et tous ceux qui doivent œuvrer à la faveur des Ténèbres.

On ne connaît aucune progéniture planaire à Shar, mais ceux qui désirent oublier leurs vieilles souffrances et peines se tournent souvent vers elle. Elle adore en particulier mettre ses adeptes tieffelins aux prises avec les serviteurs aasimars de Séluné !

Langue.
Noms.
Aventuriers. De nombreux Tieffelins se multiclassent à partir du roublard et d’une autre classe car même le plus talentueux des magiciens tieffelins a de bonnes chances de montrer des dons pour les acrobaties, le crochetage de serrure ou le déplacement furtif. Les Tieffelins sont versatiles au point de pouvoir entreprendre n’importe quelle carrière, bien qu’ils fassent de médiocres ensorceleurs.
Classe de prédilection : roublard. Cette classe est la seule à autant récompenser une Intelligence et une Dextérité élevées et sa souplesse s’adapte parfaitement aux vies de proscrits des Tieffelins.
Classe de prestige. De nombreux Tieffelins finissent comme Chevaliers noirs, en raison de leur affiliation innée avec le Mal. Mais d’autres deviennent Adeptes des ombres, Assassins ou Maîtres des ombres.

Particuliarités raciales des Tieffelins
# +2 en Dextérité / +2 en Intelligence / -2 en Charisme. Les Tieffelins sont dotés d’excellents réflexes et d’une grande intelligence, mais ils ont tendance à déranger les individus avec lesquels ils traitent, du fait de leur apparence " exotique ".
# Taille moyenne
# Vitesse de Déplacement : 9m
# Résistance au froid, au feu et à l’électricité ( 5 )
# Pouvoir magique : 1 fois par jour - Ténèbres. Ce pouvoir est semblable au sort du même nom, lancé par un ensorceleur du niveau du Tieffelin.
# Bonus racial de +2 à tous les jets de Bluff et de Discrétion.
# Vision nocturne : portée 18 mètres.
# Extérieur : les Tieffelins sont des extérieurs natifs.
# Langues connues d’office : Commun, région natale. Langues supplémentaires : au choix (sauf les langages secrets, comme la langue des druides).
# Classe de prédilection : Roublard
# Ajustement de niveau : +1 : les Tieffelins sont plus puissants que les autres races de Færûn et gagnent donc des niveaux plus lentement.

_________________
Dedicace a toi cher K12 :
http://www.clan-inc.com/swg/kevin.swf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Master Flooder
avatar

Nombre de messages : 650
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: Re: Quelques sous races.   Jeu 2 Fév - 15:45

Drow

Des nombreuses sous-races elfes, aucune n'est aussi connue que les Elfes Noirs ou Drows. Descendant des premiers Elfes à la peau sombre appelés les Ssri-tel-quessir, les Drows doivent leur apparence actuelle aux divinités elfes du Bien qui les ont punis d'avoir suivi la déesse Lloth sur son chemin de Corruption et de Mal.
Ils sont les cousins maléfiques des autres Elfes. Ils descendent des Ilythiiri, ou Elfes du Sud. Ils avaient la peau sombre à l'époque, mais doivent leur apparence actuelle à Corellon Larethian, qui les bannit de la surface après un duel avec la Reine- Araignée Lolth.
En effet, corrompus par cette dernière, les Elfes du Sud étaient devenus plus attachés au pouvoir qu'à la justice, ce qui les amena inévitablement à s'allier avec des forces corruptrices dans leur quête de puissance. Les autres Elfes firent ce qu'ils pouvaient pour les raisonner, mais les Drows prirent cela pour une agression, tuèrent leurs émissaires et attaquèrent les Cités des autres Elfes. En réponse, ces derniers s'allièrent pour détruire les Drows et l'horrible guerre qui s'en suivit dévasta la majeure partie du monde. Les Elfes bons et neutres finirent cependant par l'emporter, et bannirent les Elfes Noirs dans les profondeurs de la terre…

Personnalité. Divisés par des querelles sans fin et des dissensions, les Drows sont unis par un terrible dessein : se venger des Elfes de la surface ! Ils ont eu la preuve, pendant la Guerre des Quatre Couronnes, qu'ils étaient supérieurs et la punition de la Seldarine (et de Corellon, en particulier) pour leur succès, est le poison qui hantera leur cœur et leur esprit pour l'éternité. Ils brûlent de haine pour la Seldarine et ses protégés et rien ne les obsède plus que de revenir à la surface pour infliger aux Elfes les souffrances qu'ils ont été forcés d'endurer pendant les dix derniers millénaires !

Description. Aussi appelés Elfes noirs, les Drows ont une peau noire obsidienne et des cheveux blancs laiteux ou jaune pâle. Ils ont généralement les yeux rouge sang ou très pâles (tellement qu'on peut les croire blancs !), mais Lilas, argent, rosé et bleu ne sont pas des couleurs inconnues. Ils ont aussi tendance à être plus petits et minces que la moyenne des Elfes de Faerûn. Les Drows ont l'espérance de vie, les catégories d'age, le poids et la taille définis pour les autres Elfes.

drowRace.gif - Auteur : Todd Lockwood
Relations avec les autres races. Dans l’ensemble, les Drows sont sadiques, destructeurs et traîtres. Ils se voient comme les héritiers légitimes de Faerûn et ils se souviendront toujours de leur injuste exil dans les profondeurs. Ils haïssent les autres races et ceux qu'ils ne combattent pas, ne sont tolérés que par nécessité pour le commerce et des alliances militaires temporaires. Même entre eux, les Elfes Noirs sont cruels et méfiants. Il n'y a que très peu de place pour l'amour et l'amitié dans la société drow. Ils apprécient la valeur des alliances avec les membres d'autres familles, mais aucun Drow ne fait vraiment confiance à un autre. Ils ne forgent des alliances que s'ils sont plus puissants que leur " allié ", qu'ils les fassent chanter ou qu'un ennemi commun les fasse oublier leur haine l'un envers l'autre. Et même ainsi, Les Elfes Noirs conservent œil et oreille tendus pour déjouer la moindre traîtrise. La devise pour un Drow pourrait être : "Elimine les autres avant qu'ils ne t'éliminent." Bien sûr il y a toujours des exceptions à la règle.
Les Drows seraient aussi répandus que les autres sous-races elfes, voir plus ! Personne ne sait quelles sont les limites exactes de leurs royaumes souterrains.
Ils parcourent de longues distances grâce à leur affinité avec la magie inter dimensionnelle. Ils détestent la lumière et font tout ce qu'ils peuvent pour l'éviter. Leur artisanat est magnifique, mais hélas, leurs œuvres se désintègrent dès qu'on les éloigne des Profondeurs dont elles sont originaires.
La société drow est matriarcale : les femmes occupent toutes les positions clés de la société, vénérant principalement la déesse Lolth (ou Lloth), la " Reine Araignée ", pendant que les mâles sont relégués à des tâches de moindre importance, comme l'escrime ou certaines formes de sorcellerie. La société elfe noire est très hiérarchisée, ce qui n’empêche pas ses membres de faire tout ce qu'ils peuvent (ils tueront sans le moindre complexe !) pour progresser dans l'échelle sociale. Les Drows détestent toutes les créatures de la surface, et tout spécialement les Elfes bons. Et même s'ils croisent un Elfe mauvais de la surface (ce qui est très rare !), ils n'hésiteront pas une seconde à le trahir après l’avoir utilisé. Il existe cependant un certain nombre de Drows bons ou neutres (environ 15%, selon les estimations), vénérant pour la plupart Eilistraee, la " Vierge Noire " ; ces Elfes tentent de regagner la surface (mais continuent à ne pas trop apprécier la lumière vive !) et la confiance des autres, ce qui n'est pas chose facile étant donnée la réputation dont jouissent les Elfes Noirs, en général. Le plus célèbre de ces Drows bons est le rôdeur Drizzt Do'Urden, mais les érudits connaissent peut-être également Karsel'lyn Lylyl-Lytherraias, qui tente de réhabiliter les Elfes Noirs sur l'Éternelle- Rencontre…

Alignement. La plupart des Drows de la surface sont mauvais et servent Vhaeraun, mais quelques parias et renégats ont une attitude plus neutre et il y a même des groupes d’Elfes Noirs bons, adorateurs d'Eilistraee ou d'autres divinités qui ne font pas parties du panthéon drow.
Territoires. Il est fort possible que tout Ombre-Terre abrite des communautés d’Elfes Noirs prêts à déferler sur la surface de Toril pour y instaurer leur règne de terreur. Mais les importantes cités se comptent néanmoins sur les doigts de la main…
Religion. Les Drows prient un panthéon connu comme la " Seldarine Noire " Ces dieux se sont séparés de la Seldarine à un âge lointain et ont été exilés. Ils sont dirigés par Lloth, la Reine Araignée, vénérée par la majorité des Elfes Noirs. La seconde divinité en popularité est Vhaeraun, ses adeptes étant principalement à la surface. Les divinités drows restantes jouent un rôle mineur et sont trop préoccupées par leurs propres intérêts pour augmenter le nombre de leurs adeptes (comme Ghaunadaur), ou sont trop effrayées par les serviteurs de Lloth, pour tenter d'augmenter leur pouvoirs (comme Kiaransalee et Selvetarm). Une exception notable est Eilistraee, la solitaire et bienveillante déesse du panthéon drow. De plus en plus d’Elfes Noirs rejoignent la surface pour tenter d'étendre leur domaine. Un nombre croissant d'entre eux est converti par l'église d'Eilistraee qui repousse leur mauvais côté, les préservant de leurs penchants destructeurs.

Langue. La plupart des Elfes Noirs parlent l'Elfe, le Commun des Profondeurs et la langue appropriée à leur région natale. Ceux qui ont le temps ou la nécessité apprennent le Langage Corporel Drow ou des idiomes utiles en Ombre-Terre comme l'Abyssal, le Commun, le Draconien et le Gobelin. Les Drows apprennent aussi le langage utilisé à la surface, proche de leur cité.
Les Elfes Noirs ont développé un langage des signes unique, le Langage Corporel Drow, qui permet des communications silencieuses tout en gestes de la main et ce à portée de vue. Ce langage n'a pas d'alphabet ni de forme écrite.
Tous les Drows sont cultivés, exceptés les barbares…

Noms. Les Humains sont prévenus que les noms drows ne dénotent pas forcément des êtres du même sexe que ceux des sociétés humaines portant des noms similaires. Aucun Drow noble n'a un prénom trop proche d'un nom commun. Aucun Drow, quelle que soit sa confession, ne prendra un nom ressemblant de trop près au nom d'une quelconque divinité drow - il est blasphématoire d'utiliser le nom de sa propre divinité et cela porte malheur d'avoir un nom trop apparenté à celui d'une autre divinité.
Certains noms elfes noirs sont trouvés sur (ou sous) Toril et les autres mondes. Lloth a encouragé la propagation des drows de monde en monde, pour se renforcer et sauvegarder la survie de la race. Des colonies interplanétaires ont propagé les noms avec les drows qui les portaient.
Les noms de famille drows sont nombreux et variés. Seuls ceux de sang noble, ou les roturiers qui détiennent des rangs titrés dans une Maison noble, peuvent utiliser le nom de leur Maison comme nom. Par tradition, aucun nom de Maison ne commence avec le même son 'L' que le nom de la Reine Araignée, Lloth ou n'importe laquelle de ses variantes (Loth, Lolth, Loethe) - excepté un avatar révélé de la déesse.
Exemple de prénoms :
Prénoms féminins:
Akordia, Alauniira, Alystin, Angaste, Ardulace, Baltana, Belarbreena, Briza, Burryna, Carri’pol, Chalithra, Charinida, Chessintra, Dhaunae, Dilynrae, Drisinil, Eclavdra, Elvanshalee, Elvraema, Erleda, Faeryl, Felyndiira, Filfaere, G’eldriia, Gaussra, Ginafae, Geyanna, Haeldra, Halavin, Halisstra, Ilivarra, lmra, Inidil, Irae, Irruit, Iymril, Jhaelryna, Jhannniss, Jhulae, Jyslin, Ker, Laele, Larynda, LiNeerlay, Lirdnoly, Lualyrr, Malice, Maya, Micarlin, Minolin, Molayas, Myrymma, Nathrae, Nedylene, Nulliira, Olorae, Pellannisstra, Phaere, Phyrra, Qilue, Quarra, Quave, Quentel, Rauva, Rilrae, Sabal, Sabrae, Shi’nayne, ShriNeerune, Shurdriira, Shyntlara, SiNafay, Ssapriina, T’risstree, Talabrina, Talice, Triel, Uluiirala, Uluruela, Umrae, Viconia, Vierna, Vlondril, Waevra, Wuyondra, Xalith, Xullrae, Xune, Yasraena, Zarra, Zabeyana, Zeerith, Zesstra, Zilvra.

Prénoms masculins :
Adinirach, Alak, Alton, Amalica, Antatlab, Bahelaskros, Bahern, Baragh, Belaufein, Belgos, Berg’inyon, Bhintel, Bruherd, Calimar, Carafn’ir, Chaszmyr, Daelein, Elkantar, Filraen, Galadar, Gelroos, Ghaundan, Gomph, Gorlist, Gromph, Guldor, Hadrogh, Horroodissomoth, Hatch’net, Houndaer, Ilmryn, Ilphrin, Istolil, Istovir, Krondorl, Laral, Lesaonar, Lyme, Malaggar, Marckarius, Masoj, Merinid, Mourn, Nadal, Nalfein, Nhaundar, Nilomim, Nym, Nysstyre, Omareth, Orgoloth, Relonor, Riklaunim, Rizzen, Ryld, Rylta, Sabrar, Seldszar, Shar, Solaufein, Sorn, Szordrin, Tralyn, Thathlyn, Tebryn, Tlar, Tluth, Tolokoph, Wode, Yazston, Zaknafein, Daerrion’lyr, Dantrag, Dariel, Dinin, Dipree, Divolg, Drizzt, Duagolth, Du’arthe, Durdyn, Jalynfein, Jaraxle, Jearth, Jeggred, Kalannar, Kalafein, Karelist, Kelnozz, Krecil, Krenaste, Ostronar, Pernictal, Pharaun, Quertus, Quevven, Quild, Ranaghar, Reftael, Rinnill, Torrellan, Tsabrak, Urlryn, Uthegentel, Valas, Vlurn, Vorn, Vuzlyn, Welverin.

Noms de familles drows:
Abaeir, Abbylan, Argith, Bhaelyndryn, Blaerrabban, Blundyth, Coborel, Coloara, Cormrael, Dalael, Darnruel, Del’Hluanter, Del’Ygana, Dhuunyl, Do’Ilisharr, Elpragh, Filifar, Gellaer, Ghaun, Glannath, Hune, Hyluan, Illistyn, Jhalavar, Jusztriin, Klendara, Khalazza, Lhalabar, LuenYoeg’, Mlezziir, Naerth, Olonrae, Ornrivvin, Pharn, Philiom, Quavein, Quel’tlarn, Rhomduil, Rrostarr, Seerear, Ssambra, Tuablar, T’orgh, T’sarran, Telenna, Tlintarn, Uloavae, Veladorn, Vrammyr, Vrinn, Waeglossz, Wyndyl, Xarann, Xiltyn, Yaunthlo, Yoegh’il’rymmin, Zaphresz, Zolond.

Aventuriers. Attention ! Jouer un tel personnage nécessite une certaine expérience dans le R.P., afin de ne pas se faire rapidement mettre en prison par les autorités ou tuer par un aventurier elfe trop zélé !

Les Elfes Noirs sont réputés pour leurs talents comme prêtres, guerriers, roublards et mages. Alors que de nombreux Drows sont naturellement doués pour exceller dans la première carrière qui attirera leur attention, leur société favorise l'art du combat, les pouvoirs divins (en premier lieu chez les prêtresses de Lloth) et la maîtrise des arcanes (en premier lieu chez les sorciers mâles). De même, tous les Drows plébiscitent les actions discrètes, les guildes et les lames qui frappent dans l'ombre. Les Elfes Noirs sont prédisposés à être barde, mais quelques-uns seulement suivent cette voie ; l'exubérance des bardes ne convient pas à la société drow. Les rôdeurs drows servent d'éclaireurs, parcourant les tunnels d'Ombre-Terre, débusquant les menaces. Les Elfes Noirs se multiclassent rarement car la société tend à récompenser les spécialistes dans leur domaine, poussant leurs capacités au maximum.

Particuliarités raciales des Elfe Noir
# +2 en Intelligence, +2 en Dextérité, -2 en Constitution, +2 en Charisme.
# Taille moyenne. En tant que créature de taille M, les Elfes Noirs n'ont aucun bonus ou malus en rapport à leur taille.
# Leur vitesse de déplacement au sol de base est 9 mètres.
# Immunité contre les sorts et effets magiques de type Sommeil ; bonus racial de +2 aux jets de sauvegarde contre les sorts et effets magiques de l'école d'Enchantements.
# Bonus racial de +2 aux tests de Détection, Fouille et Perception auditive. Lorsqu'ils passent à moins de 1,50 mètre d'une porte dissimulée ou d'un passage secret, ils ont droit à un test de Fouille automatique afin de voir s'ils le remarquent. Leurs perceptions sont si affûtées qu'ils sont presque dotés d'un sixième sens pour ce qui est de repérer les passages secrets.
# Vision dans le noir. Les elfes noirs voient à 36 mètres de distance dans le noir le plus complet. Ils perdent alors le sens des couleurs (et voient juste en noir et blanc) mais leurs perceptions n'en souffrent pas pour autant. Ils peuvent agir normalement sans la moindre lumière.
# Résistance à la magie : 11 + niveau de classe.
# Bonus racial de +2 aux jets de Volonté contre les sorts et les effets s'apparentant à des sorts.
# 1 fois par jour un Drow peut utiliser ces sorts à son niveau de classe actuel : Lumières dansantes, Feu féerique, Globe de ténèbres.
# Maniement des armes. Tous les Elfes Noirs possèdent les dons Maniement d'une arme de guerre pour l'épée courte, la rapière et l'arbalète de poing. Les Drows sont constamment sur le qui-vive et ils apprennent les rudiments du combat dès leur plus jeune âge.
# Langues. D'office : Commun, Elfe, Commun des profondeurs. Supplémentaires : Abyssale, Aqueux, Draconique, Langage gestuel drow, Gnome, Gobelin, Kuo-Toa.
# Lumière du soleil. Les Drows exposés à une lumière vive (comme celle du soleil) sont aveuglés pour 1 round. Ils sont éblouis tant qu'ils ne sortent pas de la zone éclairée.
# Classe de prédilection. Magicien (homme) ou Prêtresse de Lloth (femme).
# Ajustement de niveau +2.

_________________
Dedicace a toi cher K12 :
http://www.clan-inc.com/swg/kevin.swf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen
Master Flooder
avatar

Nombre de messages : 1192
Localisation : Au Klub des Loosers
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: Re: Quelques sous races.   Mer 15 Fév - 21:56

n'empêche ca craint pour moi le tieffelin a toujours pas été cité...j'esperes que son nom sera sur la liste

_________________
Au Klub des Loosers, la vie est comme dans un musée, on passe notre temps a regarder sans jamais pouvoir toucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques sous races.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques sous races.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques photos sous-marine
» [ASTUCE] Optimiser la durée de la batterie sous Android et le HD2
» [TUTO] Configurer ses boite mail free et hotmail sous SFR
» Mise sous tutelle des S.D.F.???
» [REQUETE] SFR TV sous Android?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NWN 2 :: Informations :: Présentation du GROUPE-
Sauter vers: